LA PASSERELLE

Réversion Pension CRPNPAC

La Pension de Réversion servie par la Caisse de retraite du Personnel Navigant de l’Aéronautique Civile est définie par le CAC (Code de l’Aviation Civile).

C’est déjà de l’histoire ancienne: la dernière réforme de la CRPNPAC date de bientôt dix ans. La suivante se profile, rendue nécessaire par le changement de conjoncture.

Rien n’est certain, car les gouvernements pèsent d’un poids décisif sur la rédaction des textes à venir. Espérons que la générosité de nos textes pour une toute petite poignée d’orphelins handicapés pourra perdurer fidèle à notre Histoire.

Elle ne peut être modifiée que par un Décret entérinant une décision du Conseil d’Administration.

Elle est de 60% pour le conjoint survivant, l’enfant handicapé touchant 12% tant que le conjoint est présent à ses côtés.

Au décès du conjoint, l’enfant handicapé touche 72% de la retraite du Donnant Droit.

Ce montant (72%) s’explique par la grande générosité de la CRPNPAC, et de son conseil d’administration qui a toujours lutté pour tenir en échec des velleités mesquines, égoïstes, et heureusement minoritaires visant à diminuer ce pourcentage.

La CRPNAC est un exemple: nous avons eu de grands anciens, visionnaires et généreux.

Les autres Caisses servant des pensions de réversion accordent 30% ou 50% du montant de la retraite dans le meilleur des cas.

Il faut cependant prévoir dans le futur un abaissement probable des prestations pour tous, handicapés ou pas, le nivellement vers le bas étant une attitude largement majoritaire dans notre société.

SITUATION VIS A VIS DE L’ADMINISTRATION FISCALE:

Si l’AAH n’est pas imposable, la pension de réversion l’est.

Il peut suffir de 12% d’une«bonne» pension pour faire perdre l’AAH et l’aide au logement, au moins en partie. Et il faut savoir qu’ensuite, les parents disparus, les 72% exclueront toute aide et devront être gérés avec soin car ils donneront lieu à impôt…

Il était possible autrefois de refuser une réversion de 12% par exemple si elle faisait perdre plus qu’elle n’apportait. Ce n’est plus possible.

L’AVENIR ET L’EVOLUTION DES RETRAITES ET DES REVERSIONS

Nous ne sommes pas devins, mais il est certain qu’il nous faudra être vigilants, toutes sortes de dégradations du système actuel étant possibles, et même vraisemblables.

La fameuse réforme des retraites risque d’être une occasion de faire des économies sur le dos des personnes touchant des réversions.

Ceci, conjugué avec la grande incertitude actuelle sur le futur d’Air France et donc de la CRPN n’a rien de rassurant.

Ce qu’il faut savoir par contre c’est que les orphelins handicapés bénéficiant du système actuel ne seront presque certainement pas lésés par les réformes, quelles qu’elles soient.

UN SITE A SUIVRE AVEC INTERET:

Voir en particulier en février 2021 la lamentable attitude des responsables en ce qui concerne la menace d’une prise en compte de l’AAH de l’un des conjoints dans les revenus du foyer.

Heureusement le Sénat, début mars, a mis fin à cette tentative (déconjugalisation de l’AAH, comme c’est joliment dit).

A noter que le Handicap est bien entendu une priorité du Quinquennat…

Mais le secrétariat d’état ad hoc propose un site sans aucun intérêt;