Réversion Pension CRPNPAC

La Pension de Réversion servie par la Caisse de retraite du Personnel Navigant de l’Aéronautique Civile est définie par le CAC (Code de l’Aviation Civile).

Elle ne peut être modifiée que par un Décret entérinant une décision du Conseil d’Administration.

Elle est de 60% pour le conjoint survivant, l’enfant handicapé touchant 12% tant que le conjoint est présent à ses côtés.

Au décès du conjoint, l’enfant handicapé touche 72% de la retraite du Donnant Droit.

Ce montant (72%) s’explique par la grande générosité de la CRPNPAC, et de son conseil d’administration qui a toujours lutté pour tenir en échec des velleités mesquines, égoïstes, et heureusement minoritaires visant à diminuer ce pourcentage.

La CRPNAC est un exemple: nous avons eu de grands anciens, visionnaires et généreux.

Les autres Caisses servant des pensions de réversion accordent 30% ou 50% du montant de la retraite dans le meilleur des cas.


SITUATION VIS A VIS DE L’ADMINISTRATION FISCALE:


Si l’AAH n’est pas imposable, la pension de réversion l’est.

Il peut suffir de 12% d’une « bonne » pension pour faire perdre l’AAH et l’aide au logement, au moins en partie. Et il faut savoir qu’ensuite, les parents disparus, les 72% exclueront toute aide et devront être gérés avec soin car ils donneront lieu à impôt…l’année suivante.

Il était possible autrefois de refuser une réversion de 12% par exemple si elle faisait perdre plus qu’elle n’apportait. Ce n’est plus possible.


© POUSSYBREAKWAVES 2015